Journal intime d’un partage nommé DésirSlobodan K. Bijeljac

Notre quotidien est submergé de catalogues de magasins alimentaires ou vestimentaires, d’outils de bricolage et autres. Slobodan K. Bijeljac les utilise pour créer des collages combinés avec le dessin et la gouache, contrastant l’hyperréalisme de la photographie et l’expression libre du peintre. On suit l’artiste dans son voyage vers le « royaume féerique » de la consommation où l’ironie de la mise à nue de la banalité quotidienne devient une forme plastique inattendue.

Le collage devient tableau, chargé d’un nombre considérable d’événements, d’acteurs, de héros grecs aux prises les uns avec les autres dans des ébats et débats animés, entourés de fragments de pommes volantes, de poulets rôtis, de concombres, de fleurs…

Slobodan K. Bijeljac réalise un ensemble d’œuvres aussi personnelles que singulières, avec sensibilité artistique et une exceptionnelle maîtrise de ses moyens plastiques. Il construit une mythologie contemporaine racontée avec tendresse et humour et critique la condition humaine de notre époque.

Pendant l’exposition, vous pourrez assister aux lectures de fragments du «Journal intime d’un partage nommé Désir».