JULIEN DAILLÈRE – Cie la Traverscène

Il crée La Traverscène en 2006 pour jouer un de ses premiers textes, « Les contes de la petite fille moche » (m.e.s. P. Koseleff). Salué par la presse, le spectacle tourne 8 ans. Auteur, comédien et m.e.s, il explore, au fil des voyages et créations, les sonorités des langues et la construction organique d’imaginaires communs. Récemment, il travaille comme co-auteur et comédien sur « Tue, hais quelqu’un de bien » (m.e.s. L. Duskova, Gaîté Lyrique, Festival Impatience 2017). En 2018, il crée « Cambodge, Se souvenir des images » à Anis Gras, le lieu de l’autre, « C’est bon. E ok. Rendben. This is just a story » à la Fabrica de Pensule de Cluj Napoca et soutient sa thèse de doctorat sur l’étude de la création théâtrale par la métaphore digestive (Univ. des Arts de Târgu-Mureș, Univ. de Cergy-Pontoise).