L’association ECARTS a, depuis 2005, en charge la direction artistique et la gestion du projet : Le Lieu de l’Autre, à Arcueil, dans les espaces d’Anis Gras, ancienne distillerie du XIXème siècle réhabilitée en espace artistique et culturel. Le lieu est conventionné par la ville d’Arcueil et l‘Établissement Public Territorial Grand Orly Seine Bièvre.

La création artistique et la transmission sont au cœur de la démarche de l’équipe d’Ecarts : elle se concrétise dans une double hospitalité :

  • Les résidences de création et les accueils de recherche.
  • Le partage de ces tentatives et de ces propositions au travers de dispositifs de transmission.

Le lieu dispose de  4 ateliers de travail  • 2 salles de répétitions / représentations publiques • 1 espace dédié aux expositions • 1 serre polyvalente • 1 Bar-Cantine • 1 bureau pour les résidents • 1 gîte (7 couchages)

Le projet fonctionne avec une équipe de production, d’administration, des régisseurs, et deux artistes associés, Stéphanie Loïk (metteur en scène) et Michel Simonot (écrivain, metteur en scène). Le lieu dispose également d’intervenants d’accueil, de maintenance et d’entretien.

Anis Gras s’affirme d’abord comme un lieu qui propose les conditions d’espace et de temps pour que le travail de recherche artistique puisse être développé.

La Création
Ouvert à toutes les formes

Anis Gras – Le lieu de l’autre propose des créations contemporaines, sous forme de spectacles et d’étapes de travail, de théâtre (objets, marionnettes, clown…), danse, musique, arts plastiques, peinture, photographie, cinéma. À découvrir en avant-première.

Le lieu conçoit sa programmation prioritairement à partir de la présence des artistes qui y travaillent. Cette démarche est à l’inverse de celle de la plupart des lieux artistiques et culturels pour qui la program­mation d’événements et de spectacles détermine la présence des artistes.

C’est à partir du travail des artistes dans le lieu qu’une programmation est présentée. Le mot « programmation », pourrait laisser place au mot « d’ouvertures ». En effet, c’est en fonction de l’avancement d’un travail de recherche et d’élaboration artis­tiques que naît, alors, la possibilité d’accueillir des spectateurs, des publics, des partenaires…

La Transmission
Pour tous les publics

Avec les artistes présents, il y a une réflexion sur la relation qui existe entre leur engagement singulier, autonome et les conditions d’un rapport vivant, complice avec les spectateurs, les publics.

En ce sens, à Anis Gras, « l’action culturelle » ne se résume pas à des interventions ponctuelles, mais comme un échange permanent, continu, vivant entre l’art en train de se faire grâce à la présence des artistes, et les habitants, les enfants des écoles, des collèges, les personnes âgées, les familles, etc. dans un esprit de transmission.

La vitalité créatrice et son partage social sont intimement liés, nécessaires l’un à l’autre. L’enjeu est de rendre les choses possibles. En découlent…

  • De nombreux dispositifs de diffusion culturelle : Café des enfants, Chemin des Arts, Projets de Territoire, Parcours de spectateurs, La petite Fab’…
  • Un projet inédit: Labelle-école, plateforme ouverte et gratuite d’apprentissage par l’art en direction d’un public d’élèves, d’adultes et de personnes âgées. Labelle-école est un outil d’expérimentation pédagogique et artistique, pour et par des enseignants, des artistes, des acteurs sociaux et culturels.
  • Des ateliers de pratiques artistiques : marionnettes, musique, en partenariat avec le service Enfance et des établissements scolaires de la ville d’Arcueil, de Gentilly, de l’Hay les Roses, des maisons de retraite d’Arcueil et Paris 14ème.
Festival Bruits Blancs
Formes audiovisuelles, musiques exploratoires, littérature ou poésie

Le Festival de musique Bruits Blancs (7ème édition en 2017) conçu par le compositeur-musicien Franck Vigroux et l’auteur-metteur en scène Michel Simonot, est né à Anis Gras.

C’est un lieu de rencontres inédites entre écrivains, auteurs contemporains, musiciens couvrant des champs de « l’expérimental électronique » à l’improvisation ou l’acousmatique. Bruits Blancs est également un événement ouvert à toutes les formes d’expressions nées des nouvelles technologies et du numérique.

La confrontation des langages et des genres permet l’exploration singulière et propre à chacun, susceptible d’ouvrir sur une aventure, des collaborations inattendues, voire inespérées.

Ce sont quatre journées proposées dans l’esprit d’un laboratoire inscrit dans la vie artistique contemporaine.

Plus d’informations sur: www.bruitsblancs.fr