Pendant que je regardais les nuages, la nuit est venueCie Le poulpe électrique ~(°°)~

« L’oeil ne se voit pas lui-même ; il lui faut son reflet dans quelque autre chose. » Shakespeare

Ce projet est né d’une recherche sur les différentes facettes de la notion d’obsolescence. À nos yeux, en parler c’est essayer de comprendre le paradoxe de la croissance, qui se matérialise entre le rêve de l’infini et la finitude. Une structure narrative fragmentaire, des personnages non-réalistes et archétypaux, et un bricolage numérique ridicule matérialiseront les problèmes que nous avons rencontrés. Jusqu’à quand continuerons-nous à regarder les nuages ?