En travail depuis 2012, Labelle-École est un dispositif d’enseignement et d’expérimentation par l’art. Construit de manière collective et collaborative par des enseignants, des acteurs pédagogiques et des artistes, pour les élèves de la maternelle au lycée, s’étendant jusqu’à la périphérie de l’école (centre de loisirs, de formations, structures sociales et médicales). Chaque année, Labelle-École met en relation des enseignants (ou éducateurs) et des artistes qui élaborent ensemble des ateliers pédagogiques et artistiques. Visant à entremêler le plus activement possible les programmes scolaires, la pratique de l’art et les dynamiques d’apprentissage, ils prennent en compte et s’adaptent aux problématiques rencontrées sur les divers terrains d’intervention.

Découvrez le blog de Labelle-école ICI

Maternelle
Le toucher avec l’autre

Comment explorer le toucher, le contact avec l’autre et prendre le temps de ressentir en maternelle ? Dans la classe d’Aurélie Blondel à l’école maternelle de Kergomard à Arcueil, un module de 3 séances est en cours de construction autour de la danse et des cinq sens…

Élémentaire - Classe ulis
Chacun sa pierre et tous à l’oeuvre

Comment s’entraider petits et grands vers l’élaboration d’une oeuvre en commun ? Entre décembre et février, durant 6 séances, la classe ULIS de l’école élémentaire d’Olympe de Gouges de Nelly Ramalho à Arcueil, continue sa résidence artistique dans les ateliers d’Anis Gras avec la plasticienne Sofi Hémon.
Avec le soutien de la ville d’Arcueil

Collège - Classe à PAC
Scénographie et médiation

Après l’ouverture de la galerie du collège Dulcie September, Johann Lioger, enseignant d’arts plastiques et référent-culture, souhaite sensibiliser les élèves à la mise en espace de leurs travaux et le partage des oeuvres exposées à travers la médiation. Entre janvier et juin, deux projets à PAC entrent en dialogue et vont donner lieu à un vernissage d’exposition au collège :
La scénographie à l’œuvre – À partir de leur oeuvres exposées, les élèves d’une classe 4e de Johann Lioger s’initient à la scénographie avec la plasticienne Kim Lan Nguyen Thi : penser le point de vue et l’échelle des travaux, construire des maquettes, concevoir des socles, puis mettre en espace ces travaux dans la galerie du collège tout en prenant en compte le parcours thématique que proposent deux classes de 3e (s’initiant en parallèle à la médiation).
La médiation à l’oeuvre – Deux classes de 3e avec leurs enseignantes de français Camille Tardieu et Alexia Domalski et en compagnie de la metteur en scène Linda Duskova, s’initient au métier de médiation artistique à partir des travaux plastiques et de la maquette proposée par la classe de 4e (scénographie). Les élèves sont amenés à imaginer des parcours de visiteurs, des productions textuelles et sonores autour de l’exposition de la galerie du collège.

Lycée - Classe à PAC
Photo Paradarius

Les documentalistes du lycée Darius Milhaut du Kremlin Bicêtre, constatent que les élèves de Seconde professionnelle ont des difficultés à s’emparer du médium photographique sur le terrain de leurs stages. C’est en compagnie des Femmes Photographes qu’une classe de seconde va explorer les possibles de la photographie pour pouvoir ensuite mettre en image leurs premières expériences de stages en milieu médico-social sur leur blog Paradarius.

Comment rapporter des traces lorsque sur le terrain je ne peux photographier aucun visage? Qu’est ce que je peux saisir grâce à la photographie qui pourrait évoquer l’atmosphère de mon stage ? Est-ce que la photographie (par le choix de cadrage,etc) peut m’aider à prendre des distances sur ce que je vois ? Est-ce qu’elle peut devenir une matière à penser les gestes, les corps, les relations et les lieux, pour enrichir mon expérience et la rendre partageable ? L’exploration donnera lieu à l’exposition de ces traces et recherches photographiques.

Objectif : travailler son regard, sa distance, son point de vue à travers la pratique du médium photographique et se l’approprier/ s’exprimer et partager son expérience de stage.

Sort de l’école (à l’impro)
Histoires de corps

En cette troisième année de module Labelle-école à l’IMpro de l’Haÿ-les-Roses et durant 6 séances, les adolescents et l’équipe soignante continuent à approfondir le contact, le regard sur soi et l’autre, à travers la technique du corps en mouvement et celle du butô avec l’artiste Estelle Bordaçarre : tout en se racontant par le corps, ouvrir l’imaginaire et déployer des situations théâtrales, pour se rapprocher petit à petit de nos histoires sensibles.