En travail depuis 2012, Labelle-École est un dispositif d’enseignement et d’expérimentation par l’art. Construit de manière collective et collaborative par des enseignants, des acteurs pédagogiques et des artistes, pour les élèves de la maternelle au lycée, s’étendant jusqu’à la périphérie de l’école (centre de loisirs, de formations, structures sociales et médicales). Chaque année, Labelle-École met en relation des enseignants (ou éducateurs) et des artistes qui élaborent ensemble des ateliers pédagogiques et artistiques. Visant à entremêler le plus activement possible les programmes scolaires, la pratique de l’art et les dynamiques d’apprentissage, ils prennent en compte et s’adaptent aux problématiques rencontrées sur les divers terrains d’intervention.

Découvrez le blog de Labelle-école ICI

Collège
Double projet : scénographie et médiation

Après la récente ouverture de la galerie du collège Dulcie September, Johann Lioger enseignant d’arts plastique et référent-culture, souhaite sensibiliser les élèves à la mise en espace de leurs travaux et à la mise en partage des œuvres exposées dans ses différentes possibilités de médiation. Deux projets rentreront en dialogue et donneront lieu à un vernissage d’exposition au collège, autour des œuvres qu’ils auront produits avec l’artiste Jean Benoît Lallemant, en résidence à la Galerie Julio Gonzales (Arcueil), entre novembre et janvier dans le cadre de la Biennale Numérique.

La scénographie : l’espace à l’oeuvre   A partir de leurs productions plastiques accrochées librement dans la classe, les élèves d’une classe de 4ème de Johann Lioger vont s’initier à la scénographe avec la plasticienne Kim Lan Nguyen. Ils penseront le point de vue, l’échelle de leurs travaux, produiront des maquettes, concevront les panneaux et les socles, pour ensuite accrocher leurs travaux dans l’espace d’exposition de la galerie.

Objectifs visés : S’exprimer, analyser sa pratique / rendre l’élève acteur, de la réalisation de l’oeuvre à sa mise en espace/ découvrir l’univers de la galerie d’art.

La médiation: le dire à l’oeuvre  Deux classes de 3ème avec leurs enseignantes de français Camille Tardieu et Alexia Domzalski, en compagnie de la metteur en scène Linda Duskova, vont découvrir le métier de la médiation artistique à partir des travaux plastiques et de la maquette d’exposition conçue par la classe de 4ème. Les élèves penseront des parcours thématiques possibles, feront des propositions de médiation écrites et orales qui seront ensuite intégrées dans l’exposition finale sous la forme de bandes sonores.

Objectifs visés : développer le jugement et la sensibilité en s’initiant à la médiation culturelle / s’exprimer à l’oral et à l’écrit à partir de la réception artistique / utiliser les outils numériques.

 

Collège
Les objets qui nous accompagnent

La classe de Clément Léonard au collège Ronsard de L’Hay les Roses, se lance dans une exploration poétique et vocale avec la chanteuse et poétesse Aurore Laloy, pour approfondir le plaisir de lire, écrire, raconter, jouer et voir autrement ce qui nous entoure. C’est sous le signe de Francis Ponges et à partir de ce que les élèves auront écrit autour des objets du quotidien que la classe sera amenée à prendre le parti pris des choses dans son aspect sonore, et vers une mise en corps et en voix collective qui aboutira à une restitution théâtrale prévue au collège mi-décembre 2017.

Objectifs visés : stimuler l’imaginaire collectif et individuel / s’exprimer et communiquer par les arts

Collège
Conte antique au ''choeur'' du collège

A l’initiative de l’enseignante de français Astrid Sadeler, les 5 classes de 5ème du collège Ronsard de l’Hay les Roses accompagnés par les deux conteuse Ariane Pawin et Clara Guenoun vont conter l’histoire imaginaire de leur établissement. L’histoire sera antique, chaque classe sera un choeur du récit épique donnant lieu à une restitution collective sous la forme d’une balade contée et déambulatoire dans le collège.

Objectifs visés : approfondir les liens inter-classes et équipe enseignante/ travailler l’écrit et l’oral à travers le conte et l’interprétation théâtrale/ explorer la culture artistique et antique de façon collective et spectaculaire.

Lycée
Photo tout terrain

Les documentalistes du lycée Darius Milhaut du Kremlin Bicêtre, constatent que les élèves de Seconde professionnelle ont des difficultés à s’emparer du médium photographique sur le terrain de leurs stages. C’est en compagnie des Femmes Photographes qu’une classe de seconde va explorer les possibles de la photographie pour pouvoir ensuite mettre en image leurs premières expériences de stages en milieu médico-social sur leur blog Paradarius.

Comment rapporter des traces lorsque sur le terrain je ne peux photographier aucun visage? Qu’est ce que je peux saisir grâce à la photographie qui pourrait évoquer l’atmosphère de mon stage ? Est-ce que la photographie (par le choix de cadrage,etc) peut m’aider à prendre des distances sur ce que je vois ? Est-ce qu’elle peut devenir une matière à penser les gestes, les corps, les relations et les lieux, pour enrichir mon expérience et la rendre partageable ? L’exploration donnera lieu à l’exposition de ces traces et recherches photographiques.

Objectif : travailler son regard, sa distance, son point de vue à travers la pratique du médium photographique et se l’approprier/ s’exprimer et partager son expérience de stage.