Fatima Soualhia-Manet

Comédienne et metteur en scène, elle intègre la classe libre du cours Florent en 1987. Ensuite elle joue dans des mises en scène de Camilla Saraceni, Daniel Mesguich, Alain Milianti, Jean Pierre Vincent, Serge Tranvouez, Fanny Mentré, Christophe Casamance, Claudine Pellé, Dominique Terrier , Rachid Boudjedra, Xavier Schaeffers, Jean Deloche et Eduardo Manet.

En 2018, elle met en scène Too much time (women in prison) de Jane Evelyn Atwood
Création au 104 à La Loge

En 2017-18, elle joue dans La Commune de Guillaume Cayet mise en scène par Jules
Audry et dans « Cherchez la faute » de François Rancillac, dans Babacar de Sidney Ali
Mehelleb au théâtre 13 et dans Feu pour feu de Carole Zalberg mise en scène
par Gerardo Maffei au théâtre de Belleville

De 2012 à 2017, elle interprète Marguerite et moi ( Duras, libre parole) spectacle autour
des entretiens de Marguerite Duras, qu’elle met en scène avec Christophe Casamance.

De 2002 à 2015 elle est un membre co-fondateur du collectif DRAO.
Le Collectif DRAO se constitue en 2002 au Théâtre de la Tempête et
rassemble des comédiens d’horizons et d’expériences diverses. A travers un répertoire contemporain, ils défendent un processus de création collectif où ils partagent la responsabilité de la mise en scène. Six créations naissent de cette collaboration. Elle participe à toutes les créations du collectif en tant qu’actrice et co-metteur en scène
2015 : création de « Quatre Images de l’amour » de Lukas Bärfuss
2012 : création de « Shut your mouth » d’après Pialat, Bergman, lars Nören et Jon Fosse
2010 /2011 : « Petites histoires de la folie ordinaire » de Petr Zelenka
2008/2009 : « Nature Morte dans un fossé » de Fausto Paravidino
2006/2007 : « Push Up » de Roland Schimmelpfennig
2003 /2004 : « Derniers remords avant l’oubli » de Jean-luc Lagarce

De 2001 à 2010, elle collabore avec la compagnie Métro Mouvance en tant que comédienne
et metteur en scène sur les chantiers Jean-Luc Lagarce et Howard Barker et et co-met
en scène Juste la fin du monde de Jean Luc Lagarce et Dom Juan de Molière.
En 2003, elle adapte et interprète le roman La Conversation de Lorette Nobécourt.
Elle a réalisé les films vidéo Processus d’actrices et Traverses ou l’âge d’or de la Loco.
Au cinéma, de 2014 à 2015, elle joue dans les films de Laurent Larivière,
Petr Zelenka, et Grégoire le Prince Ringuet .

En résidence à Anis Gras elle poursuit son chantier de recherche sur les prisons.
Au nom du fils, deuxième volet sur la thématique des prisons, sera présentés en 2019
à Anis Gras.

En parallèle depuis 2016, elle donne des cours au centre pénitentiaire de Fresnes.
En 2019, elle jouera dans « Roi et Reine » de Christophe Casamance mise en scène
de l’auteur.