Fatima Soualhia-Manet
 Fatima Soualhia Manet – Libre Parole Cie & Collectif Drao – Too Much Time, Women in prison

De 1989 à 1998, pendant près de dix ans, Jane Evelyn Atwood a photographié des femmes en prison, dans une quarantaine d’établissements pénitentiaires en Europe de l’Ouest et de l’Est et aux Etats Unis : une étude photographique bouleversante qui mettait en perspective l’accroissement très sensible de la population de femmes incarcérées dans le monde et l’inégalité du sort des femmes par rapport à celui des hommes.

Plus qu’un constat, Jane Evelyn Atwood invitait à une prise de conscience, espérant par son témoignage et son engagement alerter l’opinion sur le sort de ces femmes.
Le livre
Too Much time, Women in prison rassemble 150 photos ainsi qu’une série de témoignages de détenues et des entretiens avec les représentants des institutions pénitentiaires.

En engageant le dialogue avec les détenues et recueillant leurs témoignages, Jane Evelyn Atwood a tenté de comprendre les raisons qui ont poussé ces femmes à commettre des délits mineurs, comme les crimes les plus graves.

Il me paraît évident que les voix de ces femmes brisées «auxquellesnous avons tourné le dos» devraient trouver leur aboutissement naturel sur une scène de théâtre.
Et aussi d’une certaine manière rendre hommage à une certaine photographie engagée et au travail d’une photographe au combat généreux et sans concession.