Laurent Melon

SEA 66

Sur la pointe du Rock, Hey Joe !
Le Pétrole, tu t’en fous de tout ça !
Regarde un peu tout ce qui flotte
Cette fuite là Joe, elle est terrible !
C’est l’incarnation d’une vidange
Crève coeur et geste malheureux
Embolie Pétrolière, indéboulonnable Dégazage puissant de la mousson
 Plage beurrée comme une tartine
Sable engorgeant du lait caillé
Pâté s’égouttant dans une faisselle
Fromage de tête élevé sous la mer
Marée basse poivre et sel, SEA 66
Pour l’oiseau qui a chanté
Harley luya ! Hallelujah
Effet secondaire, air martial
Largesse d’un dissolvant qui plane
Qui fait d’un poumon une pierre recroquevillée Chavirer, embarquant la phlébite
Boire la tasse un caillou dans le nez
Sea Sixty six, et vague à l’âme
La charité, dans un pot d’yaourt
Noyé dans un bouillon de polyester
Fraise aromatique bio show biz
Qui empeste le Tommy des Who !
Dans une cellule d’où l’on ne s’évade pas
Le sixième continent te cri quelque chose ! Cette voix qui colle au fond de tes barreaux
Et se paye, sciée, ta gueule engourdie
Ce patin de la méduse dans ta race
Corps à corps perdu, explose d’allergies . Venin d’eau lourde, mais qui est tu ?
Pêcheur à pieds Je ne fais que trépasser Ocean Plastifique,
Langue See Sixty Six…
Y’a une forme, qui pisse
Jusqu’à la Fin…
Hey Joe, t’en parlera au diable ?
L’ éblouissement ne pardonne pas .