Laurent Melon

Que je peigne

Quand la feuille blanche s’étale

En route vers une destinée

Et qu’une esquisse sur son corps

Révolte tout le papier

Quand la gomme fait la lumière

Qu’ une trace resiste encore

Quand avec la manière

Je plonge dans son décors

Que je peigne, que je peigne, que je peigne

Que je peigne, que je peigne, que je peigne

Quand on a fait le tour

Du cadran en plein ciel

Que c’est l’appel du jour

Agite déjà ses chaines

Quand T12 se réveille

Quand le soleil fait la cour

Que la brique et la ferraille

Épousent notre sort

Que je peigne, que je peigne, que je peigne

Que je peigne…